La magie d’un safari au Botswana

Denise, Directrice de l’agence Selectour AGC Voyages à Nice, est une experte des safaris au Botswana. Elle nous livre ici ses conseils, ses bons plans, ses anecdotes et autres incontournables sur cette destination quelle maîtrise depuis plus de 10 ans.

Bonjour Denise, peux-tu tout d’abord te présenter à nos lecteurs et présenter ton agence en quelques mots ?

Denise_AGC.JPGAprès avoir travaillé (et voyagé) comme guide et accompagnatrice quelques années, j’ai fondé mon agence avec mon conjoint. A l’époque, nous étions spécialisés dans l’organisation de voyages de groupe ; l’évolution du tourisme a fait que nous avons très vite pris le virage du voyage « sur mesure » pour mini-groupes et individuels. Aujourd’hui, nous avons une réelle expertise sur le voyage à la carte, et sur de nombreuses destinations. Mais personnellement, je suis une amoureuse de l’Afrique !

Qu’est ce qui t’a motivée à te spécialiser sur les safaris au Botswana ?

Lorsque j’ai découvert le pays, il y a 12 ans, personne (ou presque) ne proposait de safari  là-bas. Etant tombée sous le charme de cette destination très préservée et qui offre une expérience de safari vraiment magique, j’ai voulu partager ce coup de cœur. Mais à l’époque, seules de grosses agences sud africaines organisaient des safaris au Botswana. Ma rencontre avec une petite compagnie locale de safaris mobiles a été le déclencheur d’une aventure qui dure maintenant depuis des années.

Lion.JPG
Le lion, roi de la savane…

Peux-tu nous raconter ta 1ère rencontre avec ce pays ?

Nous avions organisé, pour un petit groupe, un circuit en Namibie, qui se terminait par une extension de 4 jours au Botswana, où je les ai rejoints et je suis tombée amoureuse de ces espaces sauvages, totalement vierges, et du concept de camping mobile, permettant une immersion complète et inédite dans le bush. Il a été immédiatement évident pour moi que le Botswana devait constituer un voyage à part entière et non une extension (comme cela se pratique encore souvent !).

Zèbres.JPG
La beauté des zèbres

Si tu devais résumer le pays en quelques mots ?

Authenticité, exclusivité, respect de la nature… Le Botswana est réellement un paradis pour la faune sauvage, où le rapport animaux / voyageurs est largement en faveur des animaux, et où l’on réapprend à voir, écouter, sentir… Même si la destination devient de plus en plus « tendance », on est très loin du tourisme « de masse » de certaines autres destinations de safaris. Le gouvernement du Botswana est d’ailleurs très impliqué dans la préservation de la faune sauvage, et de ce patrimoine constitué par le delta de l’Okavango, le désert du Kalahari, etc… Par exemple, la chasse y a été interdite depuis deux ans et des rhinocéros sont « exfiltrés » de l’Afrique du sud où ils sont braconnés pour être mis en sécurité au Botswana…

Leopard.jpg
Le regard captivant du léopard

Quelle est la meilleure période pour réaliser un safari ?

On peut y aller quasiment toute l’année, en sachant que les saisons sont inversées (il peut faire froid la nuit en juillet-aout, et très chaud en octobre / novembre). Je préconise quand même d’éviter la saison des pluies (de décembre à février) ou de privilégier l’hébergement en lodge à cette époque de l’année. Les mois de mai / juin et septembre sont, selon moi, optimum !

Camping.JPG
Une véritable immersion au coeur de la savane

 Quel est ton itinéraire préféré là-bas ?

Pour un premier voyage, je suggère de commencer par la réserve de Moremi et le delta de l’Okavango, puis de continuer vers le nord avec la région de Savute et le parc national de Chobe, pour terminer au bord de la rivière Chobe. De là, on se rend très facilement aux Chutes Victoria, pour une nuit ou deux, et l’on repart de là vers Johannesburg et l’Europe. Idéalement un voyage de 9 ou 10 nuits permet déjà une belle découverte.

BW-OKAVANGO .JPG
Le delta de l’Okavango

Et l’incontournable d’un safari là-bas ?

La réserve de Moremi, avec une exceptionnelle densité d’animaux, grâce aux forêts de mopanes et à la proximité du delta de l’Okavango. La rivière Chobe est également un incontournable, au regard des centaines d’éléphants qui s’y retrouvent, et qui cohabite avec tous les animaux dépendants de l’eau : hippopotames, crocodiles, herbivores en tout genre (suivi de près par les prédateurs…) ; seul inconvénient : c’est aussi la zone la plus touristique de par sa proximité avec la Namibie et les Chutes Victoria. Un second voyage peut être l’occasion d’aller dans le Kalahari, ou à la découverte des peintures rupestres de Tsodillo Hills.

Elephants.JPG
Le bal des éléphants

Ton lieu coup de cœur ?

Une ile au cœur du delta de l’Okavango, où l’on bivouaque, seuls au monde (quand on n’est pas dérangés par un hippopotame… !), ou un site de camping au bord de la rivière Savute : un lieu enchanteur, où il est fréquent de voir les éléphants venir boire pendant que l’on déjeune… Il y en a plein, en fait ! La destination en elle-même est un coup de cœur !

Magique.JPG
Approcher les animaux sans les déranger…

Est-il possible d’organiser un safari sur mesure ?

Bien sur ! Et c’est même l’essentiel de mon activité sur le Botswana ! En fonction des goûts, du budget, de la durée, chaque safari est différent, et peut combiner hébergement en camping  tout confort, lodges, etc… Je propose aussi des départs garantis à dates fixes, autour desquels on aménage les vols, les nuitées supplémentaires, etc…

As-tu un fait amusant ou une anecdote sur le pays ?

Au Botswana, qui est quand même recouvert au 2/3 par le désert du Kalahari, le même mot désigne la pluie, la monnaie, et l’expression « à votre santé » : PULA ! Des anecdotes, j’en ai plein ! Comme ce jour où l’on a passé une après-midi à chercher (sans succès) un groupe de lions que l’on entendait rugir dans les environs… le soir, pendant le diner, les lions se sont invités au camp qu’ils ont tranquillement traversé, sous les yeux médusés (et inquiets… et ravis !) de mes voyageurs !!

Déjeuner
Se ressourcer en pleine nature

Que te reste- t’il à découvrir ?

Les régions du sud -st, frontalières avec l’Afrique du sud, qui ont été récemment valorisées, où l’on peut découvrir encore d’autres paysages, et une faune différente.

Cela vous a donné envie de tenter à votre tour l’aventure ? Alors n’hésitez pas à prendre contact avec Denise !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s