Mars : Le Costa Rica, petit paradis sauvage

D’un côté, les eaux turquoise des Caraïbes, de l’autre les plages sauvages du Pacifique, entre les deux, un océan de verdure. Considéré comme l’un des plus beaux joyaux écologique au monde, le Costa Rica est presque tout entier classé en zones protégées ou en parcs nationaux et abrite à lui seul 6% des espèces végétales de la planète malgré sa petite taille. Véritable paradis vert, le Costa Rica offre aux visiteurs plages de rêve et sommets vertigineux, forêt tropicale et steppes lunaires, fonds marins exceptionnels et mangroves inextricables. Pays de la « ¡ Pura Vida ! » par excellence, le Costa Rica est également un pays de rencontres débordant de vie où les « ticos », surnom donné aux costariciens, accueillent les visiteurs avec chaleur et gentillesse. Tentez par l’aventure ? Alors suivez le guide !

Les incontournables :

 Découvrir la côte Pacifique

Destination emblématique du Costa Rica et lieu de séjour privilégié des vacanciers du pays, la côte pacifique est bien plus aménagée et riche en infrastructures que la côte des Caraïbes. Particulièrement appréciée des aficionados du farniente et des mordus de randonnées, la côte ouest offre tout à la fois plages de rêve (avec sable blanc ou sable noir) et multiplicité de réserves biologiques et parcs nationaux, terrestres comme marins. Parmi les plus belles plages, nous recommanderont notamment la Playa Samara, la Playa Santa Teresa ainsi que les plages à côté de Nosara.

Le petit plus : Si côté Caraïbes, le Costa Rica vit au rythme décontracté du reggae, côté pacifique, le surf est à l’honneur tout au long de l’année avec une mer à 30° et de belles vagues, certaines même de classe internationale ! Avec des spots accessibles aux débutants, ne manquez pas l’occasion de vous essayer au surf lors de votre voyage !

shutterstock_182839787
Des plages préservées

Se détendre sur les plages des Caraïbes

Ici, l’espagnol laisse place à l’anglais et les rythmes latinos s’effacent au profit du tempo caribéen. Un véritable contraste économique et culturel existe entre la côte Pacifique facile d’accès et cette région longtemps contrainte à l’isolement ayant connu un développement beaucoup plus tardif. Plus rarement proposée dans les circuits classiques, la côte Caraïbe mérite pourtant un arrêt. Cahuita et Puerto Viejo de Talamanca sont d’ailleurs parfaits pour prendre ses quartiers et goûter à l’ambiance locale. Juste en dessous, Playa Cocles offre une plage de sable blond de 2 kms, l’une des plus belles du pays, idéale pour la baignade.

Randonner au cœur de la forêt tropicale de Monteverde

La forêt tropicale d’altitude de Monteverde, sorte de « Pays Imaginaire » émargeant de la brume, offre 105km² de forêt vierge abritant plus d’une centaine d’espèces de mammifères, 400 espèces d’oiseaux, des milliers d’espèces d’insectes et 2500 espèces de plantes. Durant votre promenade dans ce cadre magique, vous pourrez emprunter 2kms de passerelles suspendues à une quarantaine de mètres mais aussi vous initier à la tyrolienne pour survoler la jungle à toute allure ! Une expérience qui enchantera les petits comme les plus grands.

Le petit plus : Chaque nuit, la vie s’anime au cœur de la forêt tropicale car près de 80% de la vie sauvage y est alors active. De nombreuses excursions de nuit sont alors proposées pour partir à la rencontre de la faune et de la flore locale. Expérience originale garantie !

Monteverde 2
Une promenade au cœur de la forêt tropicale de Monteverde

Admirer le volcan Arenal

Situé au Nord du pays, le volcan Arenal, d’une hauteur de 1720m, est l’une des attractions principales du Costa Rica mais aussi le volcan le plus jeune et le plus actif du pays même si, ce dernier s’étant assagi ces dernières années, ne vous attendez pas à assister au splendide spectacle offert par le rougeoiement des coulées de laves nocturnes. Reste que la nature et la végétation environnantes y sont magnifiques, tout comme les nombreuses randonnées possibles aux alentours, notamment l’ascension du Cerro Chato.

Le petit plus : Si la lave ne coule plus le long de l’Arenal, le sous-sol lui continue de bouillonner, dans la région de la Fortuna notamment, offrant aux visiteurs de nombreuses sources d’eau chaude (avec de l’eau allant jusqu’à 40° !), idéales pour se détendre !

Volcan Areval
La beauté du volcan Arenal

Gravir le Cerro Chirripo

Comptant parmi les plus belles randonnées que l’on puisse faire au Costa Rica, le Cerro Chirripo, point culminant du pays, nécessite une ascension de 2 jours pour découvrir la beauté du paysage qu’il a à offrir. Si vous le pouvez, faite en sorte d’arriver au sommet peu avant l’aube afin d’assister au magnifique spectacle offert par un lever de soleil sur la côte Caraïbe.

Observer la faune et la flore dans l’un des nombreux parcs du pays

Voyager au Costa Rica sans s’arrêter dans au moins l’un de ses superbes parcs nationaux serait un crime tant la nature a à y offrir, d’autant que le pays recèle quantités d’espèces rares !

Parc le plus populaire mais également le plus petit, le Parque Nacional Manuel Antonio est un véritable joyau permettant à ses visiteurs de découvrir, à deux pas des plages du Pacifique, toutes les merveilles de la forêt tropicale avec ses capucins, ses pélicans bruns, ses paresseux…

A l’opposé, sur la côte est du pays, niché entre les verdoyantes zones humides et la sauvage mer des Caraïbes, le Parque Nacional Tortuguero est très certainement l’endroit le plus riche du pays pour observer la vie sauvage. A pieds ou en kayak, sillonnez le parc au milieu d’une jungle épaisse à la rencontre des caïmans, tortues d’eau douce, hérons bihoreaux, singes… Avec un peu de chance, en fonction de la saison, vous pourrez même assister de nuit au fabuleux spectacle de la ponte des tortues !

Troisième parc sur la liste : le Parque Nacional Corcovado. Légèrement plus difficile d’accès, ce parc offre aux voyageurs qui prennent le temps de s’y aventurer une expérience des plus inoubliables avec son épaisse jungle aux sentiers peu fréquentés, sa faune extrêmement riche et ses magnifiques plages isolées à découvrir.

Le petit plus : Si vous voyagez avec des enfants, privilégiez un arrêt dans le Parque Nacional Manuel Antonio. Situé en bord de mer, ce parc est le plus adéquate pour faire découvrir aux plus petits les merveilles de la forêt tropicale humide tout en leur permettant de faire une petite pause à jouer dans les vagues du Pacifique.

shutterstock_142460779
Peut-être aurez-vous la chance de croiser un paresseux !

Pratiquer le rafting dans la Vallée de Sarapiqui

Les eaux agitées du Río Sarapiquí font de sa vallée une destination de premier choix pour les amateurs de rafting et de kayak. Avec des rapides de classe II à V, les voyageurs à la recherche d’adrénaline seront comblés ! Pour ceux qui souhaitent un petit peu plus de calme, la Vallée de Sarapiqui compte aussi de magnifiques écolodges nichés dans la nature, parfaits pour en apprendre davantage sur la vie des Amérindiens et approcher au plus près la jungle et les animaux qui l’habitent.

S’égarer du coté de San José

En plein cœur du pays, San José représente le cœur de la culture et de l’identité costaricaine avec ses musées d’objets précolombiens et ses édifices de styles néoclassique et colonial espagnol. Si ce n’est pas la ville la plus attrayante d’Amérique centrale, San José ne manque pas de charme et saura plaire aux voyageurs qui auront fait un détour jusque-là pour y découvrir sa vie nocturne intente, ses tables parmi les plus sophistiquées du pays ainsi que son art de rue.

Costa Rica 1
Le folklore costaricien

Admirer les plantations de café de la Vallée Centrale

Amateurs de bon café, faite un petit détour par la Vallée Centrale à la découverte de ses paysages mélangeant terres agricoles et plantations de café verdoyantes. Vous pourrez même vous arrêter en chemin pour visiter l’une de ces plantations et ainsi tout savoir sur la culture et le processus de fabrication du café, mais aussi les méthodes de récolte et la torréfaction.

Le petit plus : La Finca Cristina dans la Vallée d’Orosi ou la Finca Café Britt près de Barva comptent parmi les meilleures adresses pour une visite guidée de plantation. Si vous ne devez en faire qu’une, misez donc sur l’une de ces deux-là !

 

Le bon plan Selectour

 Si la vie sauvage terrestre du Costa Rica est fascinante, sa vie marine l’est tout autant, faisant même du pays l’une des plus belles destinations plongée au monde au même titre que les Galapagos ou la Polynésie Française. Parmi les plus beaux spots du Costa Rica, Isla del Coco, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis les années 1990. Située à 500km des côtes pacifiques du Costa Rica, Isla del Coco offre des fonds abyssaux propices à une forte concentration d’espèces pélagiques : bancs de requins-marteaux ou de requins-baleines, raies Manta ou encore baleines et dauphins. L’éloignement de l’île ne la rendant accessible qu’en croisière, l’excursion s’avère relativement onéreuse, mais aussi d’une incomparable qualité avec un nombre de plongeurs très limité. Si votre budget ne vous permet pas cette aventure, partez dans ce cas dans le nord de la Peninsula de Nicoya qui offre des sites également très appréciés des amateurs de plongée et de snorkelling.

Baleine
Un spectacle époustouflant !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s